dissabte, 28 de novembre de 2015

Il me vient de pleurer

Il me vient de pleurer. En voyant, en lisant certains démonstrations et messages au regard des attentats de Paris, il me vient vraiment de pleurer pour ce pays... Et il me fait peur ce chauvinisme stupide.

En passant par la Place de l'Hôtel de Ville, je vois un écrit: "165 morts, 65 millions de blessés". Et quoi ? Les victimes, elles n'était que françaises ? Par hasard millions d'autres personnes de bonne volonté dans tout le monde n'ont pas été blessées elles aussi par ce qui s'est passé à Paris ?

Ou cet sms que j'ai reçu le jour des attentats: "Ce soir une bougie aux fenetres pour ces attaques a Paris et St Denis, pour les victimes et blessés, pour les familles des victimes [...] afin de montrer que la solidarité FRANÇAISE est bien plus forte que la violence !!!!!" Mettre des bougies aux fenêtres pour montrer notre tristesse et indignation, je n'ai rien contre. Mais c'est SOLIDARITÉ (même FRATERNITÉ) que j'aurais écrit en majuscules, pas 'française'. Qu'est-ce que ça importe que la solidarité soit française, italienne, israélienne ou même algérienne ? Elle est humaine, la solidarité. C'est ne pas ça qui importe? Comme bien dit le moto des échecs: "Gens Una Sumus".

Aussi, j'ai vu une blague l'autre jour: "Un cadeau pour vous avant Noël. Pas de quoi, les gars." Et au pied une photo des bombes destinées a Raqqa en Syrie avec le message "From Paris with love." Love ?! Savez-vous combien de victimes innocentes qui n'y entraient pour rien ont-elles fait ces bombes là ?? Je me doute beaucoup qu'elles aient tué quelque terroriste. Mais bien sûr, la douleur qu'elles ont porté vont en créer plusieurs, de terroristes... C'est qui les meurtriers ?

Et le summum, j'ai vu les soldats présentés comme à gardiens de la paix. Quel oxymore ! Tel incongruence ! Comment peuvent-elles la violence et la guerre garder la paix ? Un certain ordre, dictatorial, elles peuvent bien l'imposer. Mais pas la vraie paix, la paix dans le cœur et dans l'esprit. Savez-vous qui sont les vrais gardiens de la paix ? Les éducateurs qui luttent contre les stéréotypes et les idées préconçues. Les artistes, les peintres, les musiciens, les écrivains qui font le leur le culte à l'art et la beauté. Les journalistes et photographes qui éclairent la vérité. Les travailleurs qui font leur boulot avec passion et pleine attention. Les psychologues qui nous aident à exprimer nos sentiments, même les plus effrayants, et a gérer nos émotions, même les plus destructives. Les religieux de toute signe qui prêchent la FRATERNITÉ et l'amour universel. Et surtout tous ces volontaires, les vrais 'soldats' de la SOLIDARITÉ, qui luttent constamment pour la JUSTICE SOCIALE dans le monde entier.


Liberté, égalité...


Liberté, égalité...
et fraternité ?
Elle passée où la fraternité ?


dissabte, 7 de març de 2015

dimecres, 25 de febrer de 2015

Vull i no vull dormir


Tinc son. I no m'aguanto.
Però m'aguanto.

Vull dormir. I aquí estic.
Buscant coses per fer,
pàgines per llegir,
posts per escriure...
Tot per no anar a dormir.

I espero.
I no sé què espero.

O potser sí...

La bona nit.

dijous, 29 de gener de 2015

Vola, uccellino, vola




Hegoak ebaki banizkio
nerea izango zen,
ez zuen aldegingo.
Bainan, honela
ez zen gehiago txoria izango
eta nik...
txoria nuen maite.

Se gli avessi tagliato le ali,
l'uccello sarebbe mio,
non sarebbe volato.
Ma allora,
non sarebbe più stato un uccello.
Ed io...
amavo l'uccello.


dimarts, 27 de gener de 2015

Leva gli ormeggi


Leva gli ormeggi
dal mollo del passato,
per navigare nel presente.

Lascia che il vento
che soffia nel tuo cuore
gonfi le tue vele.



dissabte, 24 de gener de 2015